Accueil » Visiter » Patrimoine » Circuits de visite » Autour de la Chapelle Saint-Gabriel

Itinéraire n°9 : Autour de la Chapelle Saint-Gabriel

 

Aux abords extérieurs de la ville, Tarascon recèle de trésors méconnus. C'est ce que vous propose de découvrir ce circuit, autour de chapelles rurales nichées au cœur de sites naturels.

 

► Le site de Saint-Gabriel - Quartier Saint-Gabriel

Accès libre au site mais soumis aux contraintes de la zone rouge en été.

Visite possible de la chapelle tous les 1ers dimanches du mois d'avril à novembre ou sur demande auprès de l'Association des Amis de la Chapelle : st.gabriel.asso@orange.fr

Sur le site antique d'Ernaginum, placé au carrefour des voies aggripienne et domitienne, devenu par la suite place forte médiévale, la chapelle Saint-Gabriel du XII° siècle et l'ancien château du XIII° siècle témoignent encore aujourd'hui du passé prestigieux des lieux. Chef d'oeuvre de l'art roman méridional, la chapelle offre en effet aux visiteurs un riche décor extérieur sculpté.

La façade de la chapelle Saint-Gabriel est inspirée des décorations romaines du Bas-Empire. Elle est datée de 1180 par comparaison de son oculus avec la voussure du portail occidental de la cathédrale de Saint-Paul-Trois-Châteaux.

Dans la partie supérieure, une archivolte originale entoure un oculus orné de feuilles et de masques, et flanqué des symboles des quatre évangélistes : Jean (l'aigle), Matthieu (l'homme), Luc (le taureau) et Marc (le lion), dont la disposition (avec le symbole de Jean placé en haut) est une réminiscence carolingienne.

La partie basse est un hommage à saint Gabriel. Un grand arc abrite la porte encadrée par deux colonnes surmontées d'un fronton triangulaire terminé par l'agneau pascal. Le fronton triangulaire repose dur deux colonnes dont on admire encore aujourd'hui les chapiteaux corinthiens, ornés de deux rangées de feuilles d'acanthes. Sur le fronton, la scène sculptée

représente à gauche, l'Annonciation avec Marie et l'archange Gabriel et à droite, Marie et Elisabeth s'embrassant. Les personnages se trouvent dans un décor architecturé formé de trois arcades.

Au-dessus de la porte d'entrée, sur le tympan en plein cintre, est figuré l'épisode de Daniel à qui Gabriel annonce la venue du Messie. C'est la scène de Daniel dans la fosse aux lions, jeté aux fauves car il adorait son Dieu plutôt que son roi.

L'intérieur de la chapelle, très dépouillé, se compose d'une nef unique partagée en trois travées voûtées terminées par une abside circulaire. On y trouve une inscription funéraire en hommage à Marcus Frontonus Eupor par son épouse Julia Nice, dont la traduction est la suivante : "Aux Mânes de Marcus Frontonius Euporus, sévir augustal - un des six plus anciens membres du collège de la colonie Julia Augusta des eaux sextiennes (Aix), batelier marin d'Arles patron des mariniers des Durances et de la corporation des utriculaires d'Ernaginum". L'existence de cette inscription prouve que le lieu fut la base d'une corporation d'utriculaires, qui assuraient le transport des marchandises sur des radeaux supportés par des outres gonflées (uter = outre).

L'abside de la chapelle  est de plan pentagonal à l'extérieur et des piliers massifs contrebutent les arcs doubleaux intérieurs. L'édifice est remarquable par ses proportions. Sur le premier contrefort, un cadran solaire est encore visible : il s'agit d'un cadran réduit aux heures canoniales qui ponctuaient la journée du paroissien et de l'ouvrier (tierce, sexte et none).

La tour carrée

Le petit chemin partant de l'abside de la chapelle conduit au pied de la tour médiévale. Construite sur deux étages voûtés en berceau, elle date sans doute du XIII° siècle mais la première mention du castrum de Saint-Gabriel remonte à 1204. Les deux petites tours, qui l'entourent, défendaient probablement le pont qui traversait le fossé et, l'intervalle entre les trois tours était autrefois occupé par un rempart contemporain des fortifications d'Aigues-Mortes.

 

 

► La chapelle Notre-Dame de Lansac - Hameau de Lansac (l’intérieur ne se visite pas)

Situé à quelques kilomètres au sud de la ville de Tarascon, le hameau de Lansac a peut-être été fondé suite à la désertion du site de Saint-Gabriel. Rattaché aux terres baussenques au Moyen Age, le territoire est cédé aux Templiers en 1234 mais ne restera jamais qu'une petite bourgade. Son église, dédiée primitivement à saint Pierre, le fut à Notre-Dame de l'Assomption au XIIe siècle : ses revenus sont alors affectés aux chanoines d'Arles et destinés à leur habillement.

 

INFORMATIONS PRATIQUES :

S'adresser à la paroisse de l'église Sainte-Marthe pour tout renseignement

 

Horaires des messes :

Dimanche à 10h30

 

Voir actualités de la paroisse et les horaires des messes sur :

http://www.paroisse-de-tarascon.com


Mentions légales - Accessibilité